2e séance : Groulx dans la cité

Date : Vendredi 17 avril 2015, de 15 h 17 à 16 h 45

Enregistrement : Écouter la séance (1 h 41 m)

Animation : Robert Comeau, historien et professeur retraité de l’Université du Québec à Montréal

ROBERT COMEAU, historien, a été professeur au collège au département d’histoire de l’UQAM de 1969 à 2006. Il a collaboré à de nombreuses publications et a participé à l’organisation d’un grand nombre de colloques. Il a dirigé jusqu’en 2010 le Bulletin d’histoire politique qu’il a cofondé en 1992 et dirigé pendant 25 ans la collection « Études québécoises » chez VLB éditeur. Il est actif dans plusieurs organismes de promotion et de diffusion de l’histoire dont la Coalition pour l’histoire, et la Société du patrimoine politique du Québec. Il est secrétaire de la Société historique de Montréal et vice-président de la Fondation Lionel-Groulx. Il est coauteur d’une histoire intellectuelle de l’indépendantisme québécois.


1ère conférence : « Lionel Groulx, défenseur et critique de la Révolution tranquille », Éric Bédard, professeur à la TÉLUQ

Historien et professeur à la TÉLUQ, l’école de formation à distance de l’Université du Québec, ÉRIC BÉDARD est l’auteur, chez Boréal, de Recours aux sources. Essais sur notre rapport au passé (2011) et de Les Réformistes. Une génération canadienne-française au milieu du 19e siècle (2009). Avec Xavier Gélinas, il travaille à l’édition des chroniques politiques de René Lévesque, dont le premier tome a été publié chez HMH/Hurtubise en juin 2014.


2e conférence : « L’Église dans l’œuvre historique de Lionel Groulx : déception et discrétion », Lucia Ferretti, professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières

LUCIA FERRETTI est professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Spécialiste d’histoire socioreligieuse du Québec, elle s’intéresse notamment à la transition de la gestion religieuse à la gestion étatique du système de protection sociale au XXe siècle. Ce colloque l’a conduite à se replonger dans la lecture de Lionel Groulx.


3e conférence : « Marie-Victorin et le Québec intellectuel de l’entre-deux-guerres : un regard tourné vers l’avenir », Yves Gingras, professeur à l’Université du Québec à Montréal

YVES GINGRAS est titulaire de la chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences et professeur au Département d’histoire de l’UQAM. Il a récemment publié Les dérives de l’évaluation de la recherche (Raisons d’agir, 2013) et dirigé la publication de Controverses : accords et désaccords en sciences humaines et sociales (CNRS, 2014). Il a aussi publié de nombreux articles sur le Frère Marie-Victorin.


4e conférence : « Lionel Groulx et les indépendantistes québécois des années 1930 », Mathieu Noël, historien

Titulaire d’un doctorat en histoire de l’UQAM, MATHIEU NOËL est spécialiste en histoire intellectuelle, en histoire politique et en histoire des communications. Dans sa thèse, il retrace l’histoire du quotidien Montréal-Matin, un journal d’information populaire qui a longtemps appartenu à l’Union nationale. Membre du comité de rédaction de la revue Mens, Mathieu Noël compte plusieurs publications à son actif, dont la monographie Lionel Groulx et le réseau indépendantiste des années 1930 publié aux éditions VLB en 2011.

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

50e de la visite de Charles de Gaulle

Le métro, véhicule de notre histoire

Figures marquantes de notre histoire

Dix journées qui ont fait le Québec