La Fondation Lionel-Groulx

  • La Fondation Lionel-Groulx soutient L’Action nationale

    Répondant à l’appel lancé par Gilles Vigneault, président de la campagne de financement 2011 de la revue L’Action nationale, la Fondation Lionel-Groulx a décidé de contribuer pour une somme de 1 000 $ à ce périodique qui est au cœur des débats intellectuels au Québec depuis… 1917 !

    La Fondation invite ses membres et l’ensemble de la population à soutenir cette revue qui, notamment, est un membre actif de la Coalition pour l’histoire.

    Pour contribuer, s’abonner ou s’informer : www.action-nationale.qc.ca

  • Répertoire des études sur Lionel Groulx

    Lionel Groulx (1878-1967) {JPEG}Afin de faciliter la vie des chercheurs, des étudiantes et des étudiants, et, de façon générale, de toute personne qui s’intéresse à Lionel Groulx, la Fondation Lionel-Groulx a mis à jour le répertoire des études consacrées à l’historien et à son œuvre. Le répertoire comprend 56 livres ou brochures, 129 articles ou chapitres de livres et 31 thèses ou mémoires, avec des hyperliens permettant d’y accéder quand ils sont disponibles en ligne.

  • Sites d’intérêt pour l’histoire du Québec

    La Fondation Lionel-Groulx vous invite à consulter le répertoire de sites d’intérêt qu’elle a constitué sur son portail Internet.

    Le répertoire contient déjà plus de 270 sites en rapport avec l’histoire du Québec, du Canada français et du fait français en Amérique : sociétés d’histoire et de généalogie, musées, revues, départements d’histoire, etc.

    Bonne visite !

  • La Coalition pour l’histoire dénonce l’absence de professeurs-chercheurs sur la question des patriotes dans les universités francophones

    MONTRÉAL, le 19 mai 2011 - Depuis 2003, nous célébrons au Québec la « Journée nationale des patriotes », c’est dire toute l’importance que nous accordons aux rébellions de 1837-1838 dans notre histoire politique et nationale. Dans n’importe quel pays normal, il existerait au moins une chaire de recherche universitaire dédiée à des événements aussi considérables.

    La Coalition pour l’histoire déplore que la recherche universitaire sur ces événements capitaux ne rencontre pas les attentes d’un public friand et curieux.

    En effet, aucun département d’histoire francophone au Québec ne dispose d’un professeur-chercheur reconnu pour ses travaux sur les rébellions de 1837-1838.

    Une revue des effectifs professoraux montre que les seuls chercheurs universitaires reconnus pour leurs ouvrages sur les événements que nous commémorons aujourd’hui œuvrent à McGill et à Bishop tandis qu’aucun ne se retrouve dans des universités francophones.

    En tant que ressource permanente, le professeur-chercheur est éligible aux subventions des organismes publics qui appuient la recherche fondamentale en sciences humaines (FQRSC et CRSH) ; il dirige également des étudiants et des étudiantes à la maîtrise et au doctorat qui nous permettent d’accroître nos connaissances. Heureusement, une
    partie de cette recherche a été reprise en charge par des bénévoles passionnés et très érudits, de même que par certaines sociétés d’histoire. Mais la société québécoise est en droit d’attendre davantage des départements d’histoire universitaires dont c’est le mandat premier de susciter de nouvelles connaissances sur notre histoire.

    Fondée en 2009, la Coalition pour l’histoire a été créé dans le but de faire la promotion de l’enseignement de l’histoire à tous les ordres d’enseignement pour permettre aux jeunes Québécois de toutes origines d’acquérir une meilleure connaissance de l’histoire du Québec, du Canada et de l’histoire du monde occidental et non occidental. La Coalition pour l’histoire
    du Québec est un regroupement d’associations, d’organismes, d’enseignants, de chercheurs et de citoyens inquiets de la dérive actuelle des énoncés et des contenus de programme en histoire qui compromettent à notre avis les efforts des enseignantes et enseignants et la qualité de la formation dispensée aux jeunes Québécois. La Coalition constate donc qu’un redressement est urgent et que des correctifs doivent être apportés à tous les ordres d’enseignement.

    Communiqué de presse du 19 mai 2011 (PDF)
  • BAnQ et la Fondation Lionel-Groulx deviennent partenaires

    Des projets de numérisation et de conférences sur l’histoire du Québec seront réalisés

    Montréal, le 21 avril 2011 – Le président de la Fondation Lionel-Groulx, Claude Béland, et le président-directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Guy Berthiaume, ont signé aujourd’hui une entente de partenariat en vue de la numérisation des ouvrages du grand historien Lionel Groulx et de la réalisation d’une série de conférences sur l’histoire du Québec.

    Signature du partenariat le 21 avril 2011
    De gauche à droite : Pierre Graveline, Claude Béland, Carole Payen et Guy Berthiaume. Photo : Louis-Étienne Doré.

    L’oeuvre de Lionel Groulx est importante. Elle comporte une quarantaine de livres, dont plusieurs ont marqué l’historiographie québécoise et dont la plupart ne sont malheureusement plus disponibles en librairie. BAnQ procédera à la numérisation des documents à partir de sa propre collection. Les documents numérisés seront ensuite diffusés sur les portails des deux partenaires, qui exploreront également d’autres moyens de les mettre en valeur. La Fondation Lionel-Groulx et BAnQ ont obtenu l’accord de la succession de l’historien pour procéder à cette opération.

    Dans le cadre de cette entente, BAnQ et la Fondation Lionel-Groulx élaboreront et réaliseront en outre une série de conférences qui sera présentée à la Grande Bibliothèque à compter du 13 octobre 2011.

    « L’enrichissement des connaissances sur le Québec et sur son histoire étant au centre des préoccupations de nos deux organismes, il devenait impératif que nous collaborions afin de redonner à notre passé toute son actualité », a déclaré Guy Berthiaume.

    Pour sa part, Claude Béland s’est réjoui de la signature de cette entente de partenariat : « Elle s’inscrit clairement dans le nouveau plan d’action de la Fondation Lionel-Groulx, qui a décidé de faire de la promotion de notre histoire nationale son cheval de bataille dans les années à venir », a-t-il fait valoir.

    Signature du partenariat le 21 avril 2011
    Claude Béland et Guy Berthiaume. Photo : Louis-Étienne Doré.

    Rappelons qu’il ne s’agit pas de la première collaboration entre BAnQ et la Fondation Lionel-Groulx. En 2009, cette dernière avait fait don à BAnQ des fonds d’archives de 73 personnalités publiques et d’organismes qui ont marqué les destinées du Québec et du Canada. L’année suivante, la Fondation lui donnait 13 000 documents, livres, journaux, revues et brochures. La valeur de l’ensemble de cette contribution de la Fondation Lionel-Groulx à la collectivité québécoise est estimée à quelque 2 200 000 $.

    Au sujet de la Fondation Lionel-Groulx

    Créée par Lionel Groulx et héritière de sa maison, de sa bibliothèque, de ses archives et de son oeuvre intellectuelle et littéraire, la Fondation Lionel-Groulx est aussi et plus encore héritière de l’action qu’a menée ce grand historien ― en son époque et avec les convictions qui étaient les siennes ― pour défendre notre nation, l’enseignement de son histoire, sa langue et sa culture, ainsi que pour promouvoir son émancipation. C’est en poursuivant cette action et en l’actualisant que la Fondation remplit son devoir de mémoire envers Lionel Groulx et accomplit sa mission.

    Au sujet de BAnQ

    Plus grande institution culturelle du Québec et pilier essentiel de la société du savoir, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a pour mission d’offrir un accès démocratique à la culture et à la connaissance. Elle rassemble, conserve et diffuse le patrimoine documentaire québécois ou relatif au Québec. Elle offre aussi les services d’une bibliothèque publique d’envergure. BAnQ regroupe la Grande Bibliothèque, le Centre de conservation et neuf centres d’archives à Montréal, Québec, Gatineau, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Îles, Sherbrooke et Trois-Rivières, de même qu’un point de service à Gaspé.

    Communiqué de presse du 21 avril 2011 (PDF)

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

L'histoire du Québec dans les wikimédias

Ressources éducatives libres

Figures marquantes de notre histoire

Rendez-vous d'histoire de Québec

Dix journées qui ont fait le Québec

Le métro, véhicule de notre histoire