Allocution de Lucie Hotte, présidente du jury, 5 novembre 2020

Monsieur le Président,
Madame la Directrice générale,
Mesdames, Messieurs,

Ce fut un grand plaisir pour moi de présider cette année le jury du Prix Jean-Éthier-Blais, un prix qui me tient à cœur non seulement parce qu’il récompense le meilleur ouvrage de critique littéraire en français portant sur la littérature québécoise de langue française, mais aussi parce qu’il est dû à la générosité d’un compatriote franco-ontarien, Jean Éthier-Blais. Je remercie M. Jacques Girard, président de la Fondation Lionel-Groulx, Madame Myriam D’arcy, directrice générale, ainsi que son adjoint, M. Étienne Lafrance, qui nous ont apporté leur précieux appui tout au long du processus. Je remercie également mes collègues, Élise Lepage de l’Université de Waterloo et Sophie Marcotte de l’Université Concordia qui ont accepté généreusement de faire partie du jury.

Élise Lepage est professeure agrégée de littérature québécoise au département d’études françaises à l’Université de Waterloo. Ses travaux portent sur l’imaginaire géographique et le paysage dans la littérature québécoise, notamment en poésie contemporaine.

Pour sa part, Sophie Marcotte est professeure de littérature québécoise au Département d’études françaises de l’Université Concordia. Spécialiste de l’œuvre de Gabrielle Roy, elle a notamment dirigé, pendant une dizaine d’années, un projet d’édition critique et électronique d’envergure des manuscrits et inédits de la romancière. Ses plus récents travaux portent sur les représentations du numérique dans le roman contemporain.

Après avoir pris connaissance de l’ensemble des ouvrages soumis et après avoir délibéré, le jury est arrivé à la décision unanime d’attribuer le Prix Jean-Éthier-Blais 2020 au livre de David Bélanger et Thomas Carrier-Lafleur, Il s’est écarté. Enquête sur la mort de François Paradis (Éditions Nota bene, 2019).

Accomplissant bien plus qu’il ne suggère au premier abord, cet ouvrage offre une relecture fine, intelligente et novatrice du grand classique qu’est Maria Chapdelaine puisqu’il propose également une analyse croisée des trois versions filmiques de ce roman, ainsi qu’une relecture d’un grand intérêt des Anciens Canadiens et du Torrent. L’étude du roman et des films prend la forme d’une enquête quasi policière de la mort de François Paradis, qui tient en haleine, en abordant tour à tour la mise en scène tragique, les dettes, la scène du meurtre, les différents suspects et la possibilité même de résoudre ladite enquête. L’approche critique, dont il convient ici de saluer l’originalité, car elle touche à la fois à la littérature, à la recherche-création et à l’intermédialité, est profondément nouvelle, humble et jubilatoire, tout à la fois. Bref, il s’agit d’une lecture « rafraîchissante » de Maria Chapdelaine, un roman largement commenté par la critique et dont l’analyse était devenue un peu redondante au fil des décennies. Enfin, il faut féliciter les auteurs d’avoir écrit de telle façon que leurs voix respectives se fondent l’une dans l’autre.

Au nom du jury et de la Fondation Lionel-Groulx, je tiens à féliciter chaleureusement les lauréats du prix Jean-Éthier-Blais 2020, Messieurs David Bélanger et Thomas Carrier-Lafleur.

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

L'histoire du Québec dans les wikimédias

Ressources éducatives libres

Figures marquantes de notre histoire

Rendez-vous d'histoire de Québec

Dix journées qui ont fait le Québec

Le métro, véhicule de notre histoire