Allocution de Pierre Graveline, le 23 novembre 2019

Allocution de Pierre Graveline, directeur général de la Fondation Lionel-Groulx, prononcée le samedi 23 novembre 2019 à 10 h pour l’ouverture de l’atelier de formation et de contribution aux wikimédias tenu à la Grande Bibliothèque sur le thème des figures féminines marquantes de l’histoire de Montréal.


Bonjour ! Je m’appelle Pierre Graveline et je suis le directeur général de la Fondation Lionel-Groulx.

Je vous souhaite la plus cordiale des bienvenues et je vous remercie d’avoir accepté notre invitation à participer à cette activité de formation et de contribution réalisée en partenariat avec la Société historique de Montréal, le service des archives de la Ville de Montréal, Pointe-à-Callières et BAnQ qui nous accueille gracieusement aujourd’hui. Je salue la présence parmi nous de représentantes et de représentants de ces partenaires.

En guise de cadeau de bienvenue, il me plait plaisir de vous offrir un exemplaire du beau livre Dix journées qui ont fait le Québec réalisé par notre fondation.

Permettez-moi de vous dire quelques mots au sujet de ces fameux wikimédias qui nous rassemblent aujourd’hui.

De quoi parlons-nous quand nous parlons de Wikipédia, de Wikisource de Wikimedia Commons et des autres projets wikimédiens ?

Nous parlons d’un grand projet sans but lucratif, à vocation pédagogique, créé en 2001 par une fondation américaine, la Wikimedia Foundation, financée à près de 80% par des dons individuels de moins de 15 $ US, et qui compte aujourd’hui des sections dans une quarantaine de pays dont les principaux pays francophones.

Nous parlons d’une médiathèque en ligne, Wikimedia Commons, qui contient plus de 54 millions de fichiers utilisables gratuitement.

Nous parlons d’une bibliothèque en ligne, Wikisource, qui contient plus de 262 000 textes en langue française libres et gratuits.

Nous parlons surtout d’une encyclopédie en ligne, universelle et multilingue, Wikipédia, qui en moins de deux décennies est devenue le 5e site Internet le plus visité au monde, après Google, YouTube, Facebook et le site chinois Baidu.

… Une encyclopédie dont la version en langue française contient plus de 1 700 portails thématiques regroupant 2 100 000 articles, produits par quelque 19 000 contributeurs actifs, consultés chaque mois par plus de 30 millions de visiteurs uniques à travers le monde.

… Une encyclopédie devenue la principale source d’information sur Internet et, il faut en prendre conscience, devenue la principale source d’information des Québécoises et des Québécois, notamment chez les jeunes générations.

Quand nous parlons des wikimédias, nous parlons en somme de la plus importante entreprise de partage et de diffusion des connaissances de l’histoire de l’humanité. Multipliée par 10 000, l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert de notre époque. Comment pourrions-nous ne pas en être ?

Pour la Fondation Lionel-Groulx dont la mission est d’œuvrer au développement et au rayonnement de la nation québécoise par la promotion de son histoire, de sa langue et de sa culture, il ne fait aucun doute que le Québec ne peut se permettre de manquer le bateau de cette extraordinaire entreprise. Nous ne pouvons pas nous contenter d’en être un parent pauvre.

Or, malheureusement, c’est ce que nous sommes actuellement. Les études que nous menons depuis 2014 le démontrent clairement, notamment en ce qui concerne notre histoire.

Sur les 28 000 articles rattachés au portail général sur le Québec, environ 7 000 sont classés dans la catégorie « Histoire du Québec ». La très, très vaste majorité en est au stade de la simple ébauche.

Par exemple, sur une liste non exhaustive composée d’une trentaine d’articles dans Wikipédia consacrés aux figures féminines marquantes dans l’histoire de Montréal, les 3/4 sont de niveau « ébauche » ou « bon début », ce qui est très clairement insuffisant. Pire, certaines femmes qui ont marqué l’histoire de Montréal par leurs réalisations ou leurs combats n’ont même pas d’articles sur l’encyclopédie en ligne.

Ainsi, parmi les articles de niveau « ébauche », on peut citer Robertine Barry, Marie Gérin-Lajoie, Emma Albani, Idola Saint-Jean, Agathe de Saint-Père, Carrie Dick (première femme professeure dans une université canadienne) ou encore Joséphine Marchand. Émilie Gamelin, Thérèse Casgrain, Eva Circé-Côté, Marie Lacoste Gérin-Lajoie, Françoise David et même Jeanne Mance n’ont droit qu’à des articles de niveau « bon début ». Enfin, comme cité au paragraphe précédent, certaines femmes ne figurent même pas dans Wikipédia, comme Marie Morin (considérée comme la première femme écrivaine née en Nouvelle-France), Albine Gadbois dite Marie de Bonsecours, Catherine Jérémie-Aubuchon.

Cette situation déplorable ne peut plus être ignorée. Accroître et enrichir les contenus sur les figures féminines marquantes dans l’histoire de Montréal, rendre disponibles dans Wikisource de grands textes historiques qui sont du domaine public, diffuser dans Wikimedia Commons des contenus visuels (photos, entretiens audio et vidéo, films) qui témoignent du rôle important des femmes dans l’histoire de Montréal, voilà un grand défi à relever dans les années à venir et, pour ce faire, créer, dans chacun de nos milieux, dans chacune de nos organisations, une communauté d’individus qui en assume la responsabilité.

Devenir un wikimédien n’a rien de sorcier. Il y a bien sûr un apprentissage à faire, des règles à comprendre et à respecter, des ressources à connaître et à utiliser. C’est ce que vous apprendrez aujourd’hui.

Cela fait, vous serez tous à même, dès maintenant, d’apporter votre pierre à cette œuvre collective qui sert le bien commun de notre nation et de l’humanité, de devenir des bâtisseurs de cette cathédrale des connaissances des temps modernes.

Avant de laisser la place aux deux personnes qui animeront cette journée – Mathieu Gauthier-Pilote, notre chargé des projets numériques, et Jérémy Bouchez, notre wikimédien en résidence -, j’invite monsieur Mario Robert, vice-président de la Société historique de Montréal et responsable des archives à la Ville de Montréal, à nous dire quelques mots. Je vous remercie de votre attention et vous souhaite une excellente journée !

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

L'histoire du Québec dans les wikimédias

Ressources éducatives libres

Figures marquantes de notre histoire

Rendez-vous d'histoire de Québec

Dix journées qui ont fait le Québec

Le métro, véhicule de notre histoire