Conférence d’ouverture sur Lionel Groulx

Date : Samedi 18 avril 2015, de 10 h 45 à 12 h 00

Conférencier : Pierre Trépanier, professeur retraité de l’Université de Montréal

Titre de la conférence : Victoires et défaite de Lionel Groulx

Notes biographiques : Professeur d’histoire aux universités de Moncton (1976-1980) et de Montréal (1980-2010), PIERRE TRÉPANIER a coédité, avec Giselle Huot et Juliette Lalonde-Rémillard, la Correspondance de Lionel Groulx, 1894-1920, en quatre volumes (1989, 1993, 2003 et 2013). Spécialiste de l’histoire intellectuelle des droites, il a étudié le traditionalisme et des auteurs comme Rameau de Saint-Père, André Dagenais, Robert Rumilly ou Victor Barbeau.

« Maître chez soi ! Grand mot qu’on ose enfin prononcer. Encore faut-il bien se rendre compte de ce qu’il sous-entend. [...] Ce serait, si je ne me trompe, être maître de sa politique, j’entends de son gouvernement, de son parlement, de sa législation, de ses relations avec l’étranger, ne pas subir, en ce domaine, de tutelle indue ; cela veut dire encore, être maître, dans la mesure du possible, à l’heure contemporaine, de sa vie économique et sociale, exploiter pour soi et non pour les autres, ses ressources naturelles, toutes ses ressources naturelles, posséder les moyens de financer son administration, ses institutions d’enseignement, de bien-être social ; ces moyens, ne pas être obligé d’aller les mendier chez qui que ce soit. Cela veut dire aussi, pour une nation trop longtemps colonisée, un ressourcement aux fontaines vives de sa culture... »
Lionel Groulx, 7 juin 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0