Accueil du site >Histoire du Québec >Bibliothèque de l’histoire du Québec >Histoire de l’Acadie et des Acadiens >Économie et société en Acadie, 1850-1950 (Couturier et Leblanc)

Économie et société en Acadie, 1850-1950 (Couturier et Leblanc)

JPEGTitre : Économie et société en Acadie, 1850-1950. Nouvelles études d’histoire acadienne

Auteur : Sous la direction de Jacques Paul Couturier (1959-) et Phyllis E. LeBlanc

Éditions : Moncton, Éditions d’Acadie, 1996, 206 p.

Description : Cet ouvrage collectif sous la direction de Jacques Paul Couturier et Phyllis E. LeBlanc veut remédier à un problème : il se fait de la recherche de qualité en histoire socio-économique des Acadiens des Maritimes, mais elle est rarement publiée. C’est donc sept études produites par six chercheurs (trois hommes et trois femmes) qui sont réunies dans ce livre préfacé par Delphin A. Muise, professeur émérite au département d’histoire de la Carleton University (Ottawa, ON). On y traite de la ville, des structures sociales, de la justice, du travail, de la colonisation et des pêches. Voici les titres dans l’ordre :

  • La montée des élites acadiennes au Nouveau-Brunswick, 1861-1881 (Sheila Andrew)
  • Perception et pratique de la justice dans la société acadienne, 1870-1900 (Jacques Paul Couturier)
  • L’âge d’or de la pêche à la morue à Caraquet, 1874-1900 (Nicolas Landry)
  • La colonisation dans le nord du Nouveau-Brunswick durant la crise économique des années 30 (Jean-Roch Cyr)
  • Une communauté en transition : Moncton, 1870-1940 (Phyllis E. LeBlanc)
  • Gestion et travail : le cas de l’usine Fraser d’Edmundston (N.-B.), 1918-1946 (Nicole Lang)
  • La production de mémoires et de thèses en histoire acadienne, 1960-1994 : Analyse et conjectures (Jacques Paul Couturier)

Références : Béatrice Craig, SH/HS, vol. 31, No 61, 1998, p. 174-176.

En ligne : (nil.)

« Nulle nation, si petite soit-elle, n’a l’obligation, encore moins le devoir d’accepter le génocide par complaisance pour un plus puissant. Le droit des petites nations à la vie n’est inférieur en rien au droit des grandes nations. »
Lionel Groulx, 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0