Accueil du site >Actualité >Fondation Lionel-Groulx : nombreuses activités à venir

Fondation Lionel-Groulx : nombreuses activités à venir

mardi 30 juillet 2013

Fondation Lionel-GroulxDepuis hier, 29 juillet, les bureaux de la Fondation Lionel-Groulx sont rouverts (du lundi au jeudi, de 8h30 à 16h30) et l’équipe de la Fondation est de retour au travail afin de préparer les nombreuses activités prévues pour les mois à venir.

Signalons en particulier les activités suivantes :

En septembre : édition en ligne du 4e tome de la correspondance de Lionel Groulx et dépôt à la ministre de l’Éducation des recommandations de la Coalition pour l’histoire concernant l’enseignement de l’histoire au primaire et au secondaire

En octobre : 3e ciné-conférence de la série La piste Amérique. Un continent marqué par les francophones ( le 1er octobre à 19h00 à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque), remise du Prix jean-Éthier-Blais 2013 et lancement du livre Dix journées qui ont fait le Québec publié chez VLB éditeur

En novembre : 4e et dernière ciné-conférence de la série La piste Amérique. Un continent marqué par les francophones ( le 5 novembre à 19h00 à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque)

En réalisant ces activités (et plusieurs autres dont nous vous informerons en temps et lieu), la Fondation Lionel-Groulx poursuit la mise en œuvre de sa mission qui consiste, rappelons-le, à défendre notre nation, l’enseignement de son histoire, sa langue et sa culture, ainsi qu’à promouvoir son émancipation.

Partager cet articlePartager cet article URL doc
« Maître chez soi ! Grand mot qu’on ose enfin prononcer. Encore faut-il bien se rendre compte de ce qu’il sous-entend. [...] Ce serait, si je ne me trompe, être maître de sa politique, j’entends de son gouvernement, de son parlement, de sa législation, de ses relations avec l’étranger, ne pas subir, en ce domaine, de tutelle indue ; cela veut dire encore, être maître, dans la mesure du possible, à l’heure contemporaine, de sa vie économique et sociale, exploiter pour soi et non pour les autres, ses ressources naturelles, toutes ses ressources naturelles, posséder les moyens de financer son administration, ses institutions d’enseignement, de bien-être social ; ces moyens, ne pas être obligé d’aller les mendier chez qui que ce soit. Cela veut dire aussi, pour une nation trop longtemps colonisée, un ressourcement aux fontaines vives de sa culture... »
Lionel Groulx, 7 juin 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0