Accueil du site >Histoire du Québec >Bibliothèque de l’histoire du Québec >Histoire du Québec et des Québécois sous le Régime français >Histoire des colonies françaises et de l’expansion de la France dans le monde (...)

Histoire des colonies françaises et de l’expansion de la France dans le monde (Hanotaux et Martineau)

JPEGTitre : Histoire des colonies françaises et de l’expansion de la France dans le monde. Tome 1. L’Amérique

Auteurs : Gabriel Hanotaux (1853-1944) et Alfred Martineau (1859-1945) (dir.), Charles de La Roncière (1870-1941), Joannès Tramond (1882-1935) et Émile Lauvrière (1866-1954)

Éditions : Société de l’histoire nationale et Librairie Plon, Paris, 1929, 630 p.

Description : L’Histoire des colonies françaises et de l’expansion de la France dans le monde dirigée par Gabriel Hanotaux de l’Académie française et Alfred Martineau du Collège de France paraît en six tomes de 1929 à 1934. Le premier tome, qui porte sur l’Amérique, est le fruit d’une collaboration entre trois historiens : Charles de La Roncière, Joannès Tramond et Émile Lauvrière. Les deux premiers sont spécialistes de l’histoire de la marine française, tandis que le troisième est connu pour son histoire des Acadiens. Le diplomate et académicien Gabriel Hanotaux signe également une « introduction générale » dans ce tome, qui couvre le Canada, l’Acadie, la Louisiane et les Antilles.

Destiné au grand public, le livre est sans notes de références et huit illustrations couleurs, quelque trois cents dessins en noir et blanc et une demie douzaine de cartes agrémentent sa lecture. Notons malheureusement que les copies de cette œuvre sont aujourd’hui assez rares et que sa numérisation ne pourra avoir lieu légalement en France qu’à compter de 2024.

Références : A. Reussner, RH, vol. 170, n° 1, 1932, p. 119-121. ; George M. Wrong, AHR, vol. 36, no° 2, jan. 1931, p. 372-374.

En ligne : (nil.)

« Nulle nation, si petite soit-elle, n’a l’obligation, encore moins le devoir d’accepter le génocide par complaisance pour un plus puissant. Le droit des petites nations à la vie n’est inférieur en rien au droit des grandes nations. »
Lionel Groulx, 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0