Accueil du site >Actualité >Journée de contribution à Wikipédia : un succès !

Journée de contribution à Wikipédia : un succès !

mercredi 22 octobre 2014

Crédit photo : Benoît Rochon / Licence : CC-BY- SA 3.0 {JPEG}Dimanche le 19 octobre dernier avait lieu à la Grande Bibliothèque une journée de contribution à Wikipédia dédiée au thème de l’Histoire. Cette journée se déroulait dans le cadre du Mois international de la contribution francophone 2014, événement dont l’objectif est d’améliorer le contenu de langue française des divers projets Wikimedia (Wikipédia, Wikisource, Wiktionnaire, etc.).

Trois wikipédistes aguerris étaient présents pour animer la formation gratuite à Wikipédia offerte lors de cette journée : Mathieu Gauthier-Pilote, chargé des projets numériques à la Fondation Lionel-Groulx, Simon Villeneuve, professeur d’astrophysique à l’Université du Québec à Chicoutimi et Benoît Rochon, chargé de projet à Wikimedia Canada. Quelque vingt personnes ont bénéficié de cette formation à l’encyclopédie libre. Une initiation à Wikisource, la bibliothèque libre, a également été donnée par Ernest Boucher, fondateur du Projet Québec/Canada.

Crédit photo : Benoît Rochon / Licence : CC-BY- SA 3.0 {JPEG}Par ailleurs, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et Wikimedia Canada ont profité de cette journée pour présenter le Projet Poirier, annoncé officiellement la journée précédente. Le Projet Poirier est un projet pilote de téléversement d’images du domaine public dans Wikimedia Commons, la médiathèque libre des projets Wikimedia. Ainsi, quelque 700 photographies issues du fonds Conrad Poirier de BAnQ Vieux-Montréal peuvent maintenant être mises en valeur dans Wikipédia et compagnie.

Notons finalement que le prochain atelier Mardi c’est Wiki ! aura lieu le 4 novembre prochain, comme à l’habitude à 17h00 au local 3.120 de la Grande Bibliothèque.

Plus d’informations :

- fr.wikipedia.org/wiki/WP:MCMTL
- fr.wikipedia.org/wiki/WP:BANQ

Partager cet articlePartager cet article URL doc
« Maître chez soi ! Grand mot qu’on ose enfin prononcer. Encore faut-il bien se rendre compte de ce qu’il sous-entend. [...] Ce serait, si je ne me trompe, être maître de sa politique, j’entends de son gouvernement, de son parlement, de sa législation, de ses relations avec l’étranger, ne pas subir, en ce domaine, de tutelle indue ; cela veut dire encore, être maître, dans la mesure du possible, à l’heure contemporaine, de sa vie économique et sociale, exploiter pour soi et non pour les autres, ses ressources naturelles, toutes ses ressources naturelles, posséder les moyens de financer son administration, ses institutions d’enseignement, de bien-être social ; ces moyens, ne pas être obligé d’aller les mendier chez qui que ce soit. Cela veut dire aussi, pour une nation trop longtemps colonisée, un ressourcement aux fontaines vives de sa culture... »
Lionel Groulx, 7 juin 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0