L’Acadie, des origines à nos jours (Michel Roy)

JPEGTitre : L’Acadie, des origines à nos jours. Essai de synthèse historique

Auteur : Michel Roy (1931-)

Éditions : Montréal, Éditions Québec/Amérique,‎ 1981, 340 p. ; Nouv. éd. : Montréal, Éditions Québec/Amérique,‎ 1989, 340 p.

Description : Né à Pointe-Verte (Nouveau-Brunswick), étudiant en littérature et en histoire à l’Université de Montréal, Michel Roy suit un parcours atypique qui le conduit à travailler comme pêcheur de homards indépendant dans la baie des Chaleurs et à militer dans des syndicats. Auteur d’un essai intitulé L’Acadie perdue, il devient un historien très politisé.

L’Acadie, des origines à nos jours se veut une histoire générale de l’Acadie. L’auteur y distingue d’abord l’Acadie française (de 1605 à 1713) et l’Acadie anglaise (de 1713 à 1763). Il consacre ensuite trois parties à l’Acadie des XIXe et XXe siècles, pour terminer sur un court tableau de l’Acadie actuelle. Le livre est enrichi de 23 pages de cartes et de tableaux.

Michel Roy s’attache, dans sa réflexion, à comparer les situations acadienne et québécoise. Il nous livre ainsi une vision très pessimiste de l’histoire de l’Acadie et nuance la notion de « renaissance » acadienne. Il s’alarme également du futur incertain de l’Acadie.

Références : Raoul Dionne, RHAF, vol. 38, n° 3, 1985, p. 445-447. ; Julien Massicotte, Acadiensis, vol. 34, n° 2, 2005 ; Réal Ouellet, LQ, n° 17, 1980, p. 72-73. ; Michel Roy, L’Acadie perdue, Montréal, Éditions Québec/Amérique,‎ 1978, 208 p.

En ligne :

« Nulle nation, si petite soit-elle, n’a l’obligation, encore moins le devoir d’accepter le génocide par complaisance pour un plus puissant. Le droit des petites nations à la vie n’est inférieur en rien au droit des grandes nations. »
Lionel Groulx, 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0