La Coalition pour l’histoire applaudit l’annonce de l’ajout d’un cours d’histoire nationale obligatoire au cégep et la réforme des cours d’histoire au primaire et au secondaire

Suite à la conférence de presse de Marie Malavoy, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et de Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, la Coalition pour l’histoire se réjouit de l’annonce qui a été faite aujourd’hui concernant l’ajout d’un cours d’histoire nationale à la formation générale collégiale et la réforme des cours d’histoire au primaire et au secondaire pour redonner à l’histoire nationale et politique toute la place qui lui revient.

« À la Coalition, nous sommes heureux que le gouvernement respecte son engagement électoral et son programme dans le dossier de l’enseignement de l’histoire et nous offrons au gouvernement notre entière collaboration pour mettre en œuvre le plus rapidement possible ces changements souhaités par la population » a déclaré Robert Comeau, historien et porte-parole de la Coalition.

Lors de la conférence de presse, Marie Malavoy a exprimé sa volonté de revoir la structure et l’orientation générale du programme d’histoire du Québec au niveau secondaire. Selon Robert Comeau, « il s’agit d’une excellente nouvelle pour les enseignants et les élèves qui réclament depuis longtemps la réintroduction d’une approche chronologique et un renforcement de la dimension politique de notre histoire ».

La Coalition salue également la nomination de Jacques Beauchemin comme responsable de la consultation sur les changements à apporter à l’enseignement de l’histoire au primaire et au secondaire. Monsieur Beauchemin est un chercheur reconnu et un intellectuel réputé très au fait des débats sur l’histoire au Québec, comme le montrent ses travaux. « Le fait de n’être ni un historien ni un didacticien nous semble un atout. Il disposera de la distance et de l’indépendance nécessaires pour analyser les différentes propositions qui lui seront soumises » a ajouté Robert Comeau.

Rappelons que la Coalition pour l’histoire regroupe notamment l’Association des professeures et professeurs d’histoire des collèges du Québec, la Fédération des sociétés d’histoire du Québec, la Fondation du Prêt d’Honneur, la Fondation Lionel-Groulx, le Mouvement national des Québécoises et des Québécois, la Société du patrimoine politique du Québec, la Société des professeurs d’histoire du Québec, la Société historique de Montréal, la Société historique de Québec, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

Commander le livre L'Autre 150e

Le métro, véhicule de notre histoire

Figures marquantes de notre histoire

Dix journées qui ont fait le Québec