La civilisation de la Nouvelle-France (Guy Frégault)

Titre : La civilisation de la Nouvelle-France, 1713-1744

Auteur : Guy Frégault (1918-1977)

Éditions : Montréal, Éditions Pascal, 1944, 285 p. ; Montréal, Éditions Fides, 1969, 242 p. ; Saint-Laurent, Éditions BQ, 1990, 312 p.

Description : Guy Frégault, jeune professeur à l’Université de Montréal, a 25 ans lorsqu’il publie La civilisation de la Nouvelle-France. Ce « petit ouvrage de jeunesse », paru quelques mois seulement après la publication de sa thèse de doctorat Iberville le Conquérant, confirme le talent de son auteur qui obtient le prix David en 1947.

L’ambition de ce petit livre, dont le titre initial était Recherches sur la Nouvelle-France, est vaste. Il s’agit de définir une « civilisation » de la Nouvelle-France et d’en analyser les spécificités. Le cadre chronologique, de 1713 à 1744, est celui de la paix de Trente Ans. Cette période de paix, bien qu’elle puisse parfois donner une « impression de médiocrité », est le cadre d’un développement normal et apaisé pour la société canadienne. Elle est donc idéale pour une étude approfondie des structures propres de cette société.

Guy Frégault décrit la construction d’une identité canadienne à travers ses caractéristiques économiques, politiques et culturelles. Il démontre qu’une « conscience nationale » distincte existe en Nouvelle-France, dès la première moitié du XVIIIe siècle.

Références : Guy Frégault, Vingt-cinq ans après, 2e éd., 1969. ; Julien Goyette, FLG, 2012.

En ligne : livres-bq.com

« Chaque génération, depuis 1760, a dû mériter de rester française. Celle d’aujourd’hui ni celle de demain ne le resteront à un moindre prix. »
Lionel Groulx, 1952.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0