La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France (Fonck et Veyssière)

JPEGTitre : La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France

Auteur : Bertrand Fonck (1978-) et Laurent Veyssière (1969-)

Éditions : Québec, Éditions du Septentrion, 2012, 400 p. ; Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne, 2012, 426 p.

Description : Dirigé par Bertrand Fonck et Laurent Veyssière, deux conservateurs du patrimoine au ministère français de la Défense, La guerre de Sept Ans en Nouvelle-France est un ouvrage collectif publié en 2012. Les dix-neuf articles réunis ici sont les actes d’un colloque franco-québécois tenu des deux côtés de l’Atlantique en septembre 2009, dans le cadre du 250e anniversaire de la bataille des plaines d’Abraham. Les articles sont classés dans l’une des trois parties suivantes : « La guerre de Sept Ans dans l’histoire : contexte, historiographie, mémoire », « Stratégies et expériences de la guerre » et « Les combattants de la guerre de Sept Ans ».

Références : Antoine Boulant, RHA, n° 269, 2012 ; Roch Legault, BHP, vol. 22, n° 2, 2014, p. 249-241. ; Dave Noël, Le Devoir, 4 oct. 2012. ; Christian Rioux, Le Devoir, 22 nov. 2013.

En ligne : septentrion.qc.ca et pups.paris-sorbonne.fr

« Maître chez soi ! Grand mot qu’on ose enfin prononcer. Encore faut-il bien se rendre compte de ce qu’il sous-entend. [...] Ce serait, si je ne me trompe, être maître de sa politique, j’entends de son gouvernement, de son parlement, de sa législation, de ses relations avec l’étranger, ne pas subir, en ce domaine, de tutelle indue ; cela veut dire encore, être maître, dans la mesure du possible, à l’heure contemporaine, de sa vie économique et sociale, exploiter pour soi et non pour les autres, ses ressources naturelles, toutes ses ressources naturelles, posséder les moyens de financer son administration, ses institutions d’enseignement, de bien-être social ; ces moyens, ne pas être obligé d’aller les mendier chez qui que ce soit. Cela veut dire aussi, pour une nation trop longtemps colonisée, un ressourcement aux fontaines vives de sa culture... »
Lionel Groulx, 7 juin 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0