Accueil du site >Actualité >Le prix Jean-Éthier-Blais 2015 est décerné à Patricia Smart

Le prix Jean-Éthier-Blais 2015 est décerné à Patricia Smart

lundi 9 novembre 2015

JPEGLe prix de la critique littéraire Jean-Éthier-Blais 2015, doté d’une bourse de 3000 $ et décerné annuellement par la Fondation Lionel-Groulx à l’auteur du meilleur livre de critique littéraire paru au Québec pendant l’année précédente, portant sur la littérature québécoise de langue française et écrit en français, est attribué à Patricia Smart pour son livre De Marie de l’Incarnation à Nelly Arcan. Se dire, se faire par l’écriture intime (Boréal).

Le jury, présidé par l’écrivain et poète Pierre Nepveu et composé d’Antoine Boisclair (professeur de littérature au collège Jean-de-Brébeuf) et de Catherine Leclerc (professeure au Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill), a unanimement accordé le prix à Patricia Smart, qui est déjà, par ses publications antérieures, une figure importante dans le domaine des études québécoises et de la critique féministe. Pour le jury, l’ambition du projet, sa remarquable performance narrative, ainsi que l’ampleur de la recherche et des thèmes abordés, justifient sans l’ombre d’un doute que le prix Jean-Éthier-Blais 2015 soit décerné à cette remarquable étude sur l’écriture au féminin.

JPEG - 21.6 ko
Crédit photo : Valberg Imaging

Patricia Smart est professeure émérite à l’Université Carleton. Elle est aussi l’auteure des essais Hubert Aquin, agent double (1973), Écrire dans la maison du père, l’émergence du féminin dans la tradition littéraire du Québec (1988), qui a remporté le Prix du Gouverneur général, et Les femmes du Refus Global (1998).

La remise du prix Jean-Éthier-Blais 2015 a eu lieu lundi le 9 novembre à 17 h en présence de la lauréate et de Jacques Girard, président du conseil de la Fondation Lionel-Groulx, au 261, avenue Bloomfield à Outremont.

Pour en savoir plus sur le prix Jean-Éthier-Blais et les membres du jury 2015 :

- Le prix Jean-Éthier-Blais

Partager cet articlePartager cet article URL doc
« Libérez toutes les formes de beauté en puissance dans le génie natal, libérez les poèmes qui attendent l’heure de naître, afin qu’un jour prochain, dans ce petit pays redevenu libre et beau, un peuple sente, à en pleurer d’émotion, la joie et la grandeur de vivre. »
Lionel Groulx, 12 février 1936.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0