Les Anicinabek. Du bois à l’asphalte. Le déracinement des Algonquins du Québec (Marie-Pierre Bousquet)

PNGTitre : Les Anicinabek. Du bois à l’asphalte. Le déracinement des Algonquins du Québec

Éditions : Rouyn-Noranda, Éditions du Quartz, 2016, 336 p.

Auteur : Marie-Pierre Bousquet (1972-)

Description : Cet ouvrage de l’anthropologue Marie-Pierre Bousquet documente la longue transition entre nomadisme et sédentarité des Anicinabek. Il relate le passage de la vie dans le bois au confinement sur des réserves ou des établissements, ainsi que les effets de la colonisation sur leur langue, leur culture, leur mode de vie, leur éducation et leur santé.

Ce passage est étudié comme un processus de reconstruction de l’identité et de l’appropriation de la réserve comme milieu de vie. L’anthropologue montre comment l’identité de ces Amérindiens s’est construite en lien avec la forêt, la réserve, le bois et l’espace dans lequel les gens habitent.

L’une des dernières parties de l’ouvrage porte quant à elle sur la politisation du fait algonquin comme instrument de conscientisation et de pouvoir dans la sphère publique. L’émergence de nouvelles figures de pouvoir dans la foulée de la contestation politique de la légitimité des pouvoirs de l’État et de l’Église, la notion et les figures de réussite, les réponses aux problèmes sociaux et les réseaux de sociabilité et de parenté sont tous abordés dans ce livre accessible pour le grand public.

L’ouvrage de 336 pages est richement illustré de cartes et de photographies.

En ligne : editionsduquartz.com

Références : Denise Piché, RAQ, vol. 47, n° 1, 2017, p. 195–198. ; Le radio-magazine, Radio-Canada, 2 mai 2016.

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

Ressources éducatives libres

Le métro, véhicule de notre histoire

Figures marquantes de notre histoire

Dix journées qui ont fait le Québec