Accueil du site >Le prix Jean-Éthier-Blais >Les membres du jury en 2012

Les membres du jury en 2012

Le jury du prix Jean-Éthier-Blais 2012 se composait de Mme Catherine Leclerc, de M. Jean-François Bourgeault et de M. Gilles Dupuis. La décision du jury a été rendue en octobre 2012.


Président

JPEG - 11.4 ko

Gilles Dupuis est professeur au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal et codirecteur du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ). Il est membre des comités de rédaction de la revue Intermédialités et du magazine Spirale. Il a publié, en collaboration avec Dominique Garand, Italie-Québec. Croisements et coïncidences littéraires (Nota bene, 2009) et en collaboration avec Klaus-Dieter Ertler, À la carte. Le roman québécois (2000-2005) (Peter Lang, 2007).


Membres

JPEG - 9.1 ko

Jean-François Bourgeault enseigne la littérature au collège Saint-Laurent. Co-fondateur des cahiers littéraires Contre-Jour, il a publié des articles, essais et notes de lecture dans diverses revues, ainsi qu’un ouvrage en collaboration, La littérature en puissance. Autour de Giorgio Agamben (VLB éditeur, 2006).







JPEG - 26.9 ko

Catherine Leclerc est professeure au département de langue et littérature françaises de l’Université McGill. Ses recherches portent sur le plurilinguisme littéraire, particulièrement dans les littératures anglo-québécoise, acadienne et franco-ontarienne, de même que sur la traduction de ce plurilinguisme. Elle a fait paraître des articles sur ces sujets dans des revues comme Francophonies d’Amérique, Québec Studies et TTR et dirigeait en 2005 le dossier de Voix et images sur la littérature anglo-québécoise. En 2010, elle recevait le prix Gabrielle-Roy pour son ouvrage Des langues en partage ? Cohabitation du français et de l’anglais en littérature contemporaine paru la même année aux éditions XYZ. En 2011, elle était finaliste des Prix littéraires du Gouverneur général pour le même ouvrage.

« Libérez toutes les formes de beauté en puissance dans le génie natal, libérez les poèmes qui attendent l’heure de naître, afin qu’un jour prochain, dans ce petit pays redevenu libre et beau, un peuple sente, à en pleurer d’émotion, la joie et la grandeur de vivre. »
Lionel Groulx, 12 février 1936.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0