Méchante langue (Chantal Bouchard)

JPEGTitre : Méchante langue. La légitimité linguistique du français parlé au Québec

Auteur : Chantal Bouchard (1954-)

Éditions : Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2012, 178 p.

Description : Dans son livre La langue et le nombril, publié en 1998, la linguiste Chantal Bouchard avait brossé le portrait de l’évolution du français au Québec en étudiant principalement le discours tenu par les Québécois sur leur propre langue. 14 ans plus tard, dans le livre Méchante langue, elle retrace l’histoire de la légitimité du français parlé au Québec. La question à laquelle l’auteure tente de répondre scientifiquement est « Que s’est-il passé entre 1760 et 1840 pour que la langue parlée au Québec perde sa légitimité ? ». Car le fait est que le français parlé par les Québécois était unanimement perçu de façon positive et jugé conforme à la norme métropolitaine avant la conquête britannique de la colonie fondée en 1608 par Samuel de Champlain.

À lire pour comprendre comment le changement de la norme linguistique parisienne après la Révolution française de 1789 affecte pour longtemps la légitimité du français parlé par les Québécois.

Références : publications-universitaires.qc.ca, 30 octobre 2012. ; Désautels, Radio-Canada, 7 février 2012. ; Paul Daoust, L’Action nationale, mars-avril 2013. ; Chantal Bouchard, Acfas.ca, avril 2012. ; Culturesmonde, France Culture, 18 mars 2013. ; Claire Lévesque, Le Collectif, 8 mars 2012.

En ligne : pum.umontreal.ca

« Chaque génération, depuis 1760, a dû mériter de rester française. Celle d’aujourd’hui ni celle de demain ne le resteront à un moindre prix. »
Lionel Groulx, 1952.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0