P63 - Fonds François-Albert Angers

1935-1995.

4,08 m de documents textuels.

Notice biographique :

Angers, François-Albert. Économiste et professeur. Québec (Québec), 21 mai 1909 - 2003.

Fils d’Albert Angers, médecin, et d’Odulie LaRoche ; marié à Gisèle LeMyre, le 12 octobre 1935 ; père de Françoise, Denise, Simon-Luc, René et Pierre-Yves. Études au collège des Frères du Sacré-Coeur à Montmagny ; École des hautes études commerciales de Montréal, licence en sciences commerciales, 1934 ; diplôme de l’École libre des sciences politiques (Paris), 1937. Il est professeur agrégé, puis titulaire de sciences économiques à l’École des hautes études commerciales de Montréal (1938-1974) ; de sécurité sociale à la Section des relations industrielles de l’Université de Montréal (1950-1955) ; et de théorie économique de la coopération à l’Université de Sherbrooke (1976).

En marge de son enseignement universitaire, il exerce diverses fonctions au sein de plusieurs organisations à caractère économique, coopératif, socio-politique et nationaliste. Il est ainsi directeur de la revue L’Actualité économique, 1938-1948 ; secrétaire de l’Action corporative, 1940-1960 ; directeur du Service de documentation économique de l’École des hautes études commerciales de Montréal, devenu l’Institut d’économie appliquée, 1949-1969 ; secrétaire de la commission française des Semaines sociales du Canada, 1950-1970 ; conseiller économique de la Commission royale d’enquête sur les problèmes constitutionnels (commission Tremblay), 1953-1956 ; directeur technique du conseil d’orientation économique de la Chambre de commerce de la province de Québec, 1955-1959 ; président de la Ligue d’action nationale (1955-1985) et directeur de L’Action nationale (1959-1968) ; vice-président de la commission du Congrès des économistes de langue française (Paris), 1965-1972 ; président de la Société canadienne de science économique, 1968-1971 ; président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, 1969-1973 ; président de la Fondation Esdras Minville, 1969-1988 ; vice-président de l’Association de science régionale de langue française (Paris), 1970-1974 ; président de la Fondation Ludger Duvernay, 1970-1980 ; vice-président de la Société nationale de fiducie, 1970-1980 ; secrétaire de l’Académie des sciences morales et politiques du Québec, 1970-1980 ; président du Mouvement Québec français, 1972-1980 ; vice-président du Mouvement national des Québécois, 1973-1977 ; président du Centre international de recherche et d’information sur les entreprises publiques et les coopératives (CIRIEC-Canada), 1975-1981 ; président de l’Économie Mutuelle-Vie, 1979-1981.

Membre des comités de surveillance des coopératives de consommation La Familiale et La Bonne Coupe, il est également membre des conseils d’administration de plusieurs compagnies et organismes, dont la Chambre de commerce du district de Montréal, l’Imprimerie populaire limitée, les Placements collectifs, la Coopérative des consommateurs de Montréal, la Corporation d’expansion financière et la Compagnie nationale de gestion. Il participe en tant qu’expert et conseiller à un grand nombre de travaux effectués par divers organismes publics ou privés, qu’il s’agisse d’arbitrages de salaire (dans les secteurs municipal et scolaire principalement) ou d’expertises en matière de transport urbain et régional, de relations fédérales-provinciales, de problèmes constitutionnels et d’institutions financières.

Distinctions honorifiques :

  • Médaille du Lieutenant gouverneur de la Province de Québec, 1930
  • Médaille d’or de l’École des hautes études commerciales de Montréal, 1934
  • Médaille de l’École libre des sciences politiques (Paris), 1937
  • Prix Duvernay (Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal), 1961
  • Homme du mois de la revue Commerce, 1965
  • Médaille de l’Université de Liège, 1967
  • Mérite d’honneur de l’Association des étudiants de l’École des hautes études commerciales de Montréal, 1962
  • Mérite annuel de l’Association des diplômés de l’Université de Montréal, 1972
  • Professeur émérite (École des hautes études commerciales de Montréal, 1974)
  • Patriote de l’année (Comité d’organisation de la fête des patriotes de 1837, 1977)
  • Prix Léon-Gérin (Gouvernement du Québec, 1980)
  • Création d’un prix François-Albert Angers par l’École des hautes études commerciales de Montréal, pour le meilleur ouvrage pédagogique de l’année rédigé par un professeur, 1982
  • Doctorat honorifique (Université de Montréal, 1985)
  • officier de l’Ordre national du Québec, 1985
  • Création d’un prix François-Albert Angers par la Ligue d’action nationale en collaboration avec la Confédération des caisses populaires et d’économie Desjardins du Québec, pour le meilleur écrit économique de l’année en matières coopératives, 1990
  • Président honoraire de la Ligue d’action nationale et du Centre interuniversitaire de recherche, d’information et d’enseignement sur les coopératives (CIRIEC-Québec)

Publications :

  • Le bilan canadien d’un conflit, [1946 ?]
  • Initiation à l’économie politique (avec application au Canada) : cours abrégé préparé à l’intention des secrétaires de chambres de commerce, 1948
  • La sécurité sociale et les problèmes constitutionnels, 1955
  • Le problème fiscal et les relations fédérales-provinciales, 1956
  • Essai sur la centralisation : analyse de principe politique et économique dans les perspections [sic] canadiennes (en collaboration), 1960
  • Statistiques manufacturières du Québec, 1665-1948 (avec quelques données comparatives pour le Canada et les autres provinces) (en collaboration), 1966
  • Pour orienter nos libertés (essai), 1969
  • Les droits du français au Québec (essai), 1971
  • La coopération : de la réalité à la théorie économique (étude), 1974-1976
  • édition des oeuvres complètes d’Esdras Minville sous le titre : La vie économique (en collaboration), 1979-1988

Nombreux articles parus dans divers journaux et revues, dont L’Action nationale, L’Actualité économique, Culture, Le Devoir et Notre Temps.

Sources :

Portée et contenu :

Le fonds témoigne des activités professionnelles de François-Albert Angers à titre d’économiste ainsi que de son engagement nationaliste dans divers mouvements et associations. Il se compose principalement d’une volumineuse correspondance générale échangée avec un grand nombre de spécialistes des sciences économiques, de scientifiques, de journalistes et de personnalités connues des milieux politique et nationaliste, notamment Michel Brunet, René Chaloult, Gérard Filion, Lionel Groulx, André Laurendeau, Esdras Minville et Louis Saint-Laurent. Accompagnée d’un fichier-index par auteurs et par sujets, la correspondance aborde de nombreuses questions liées, entre autres, à l’économie et au nationalisme québécois, au corporatisme, à la nationalisation des ressources naturelles, au mouvement coopératif, au crédit social, à la constitution canadienne et à l’éducation. Outre plusieurs dossiers relatifs à des travaux d’expertise et d’arbitrage réalisés par François-Albert Angers auprès d’organismes privés ou publics (Dupuis Frères limitée, l’Imprimerie populaire limitée, la Chambre de commerce de la province de Québec, la Commission royale d’enquête sur les problèmes constitutionnels, etc.), le fonds contient aussi des documents relatifs à ses activités au sein de divers autres organismes tels que la Ligue d’action nationale, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, la compagnie d’assurance sur la vie La Solidarité, la Corporation d’expansion financière, la Compagnie nationale de gestion et Les Placements collectifs. Le fonds comprend également une compilation chronologique de coupures de presse d’articles de François-Albert Angers ou le concernant, ainsi que les manuscrits d’une série de ses cours d’économie donnés à l’École des hautes études commerciales de Montréal.

Note sur la source du titre composé propre : Titre basé sur le nom du créateur du fonds.

Note sur la source immédiate d’acquisition : Le fonds a été donné au CRLG par François-Albert Angers, le 28 juillet 1997.

Note sur les instruments de recherche : Description sommaire et provisoire.

Note sur les documents connexes : Une partie des archives de François-Albert Angers sont conservées au Service des archives de l’École des hautes études commerciales de Montréal, sous la cote P027.

Note sur les versements complémentaires : D’autres versements pourraient être effectués ultérieurement.

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

Commander le livre L'Autre 150e

Le métro, véhicule de notre histoire

Figures marquantes de notre histoire

Dix journées qui ont fait le Québec