Accueil du site >La Fondation >Dons de députés en 2013

Dons de députés en 2013

Outre les contributions des membres associés et des sociétés partenaires, la Fondation Lionel-Groulx reçoit un soutien financier des députés figurant dans la liste ci-dessous :


Notez que les montants ne sont pas des cumulatifs, mais correspondent aux dons pour l’année 2013. (Voir la liste pour l’année 2011 et 2012.)

  • Stéphane Bergeron, ministre de la Sécurité publique — 1000$
  • Martine Ouellet, ministre des Ressources naturelles — 1000$
  • Pascal Bérubé, ministre délégué au Tourisme — 500$
  • Yves-François Blanchet, ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs — 500$
  • Daniel Breton, député de Saint-Marie-Saint-Jacques — 500$
  • Alexandre Cloutier, ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste — 500$
  • Bernard Drainville, ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne — 500$
  • Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie — 500$
  • Sylvain Gaudreault, ministre des Transports — 500$
  • Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications — 500$
  • Marie Malavoy, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport — 500$
  • Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l’Économie — 500$
  • Élaine Zakaïb, ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec — 500$
  • Claude Cousineau, vice-président de l’Assemblée nationale — 300$
  • Pauline Marois, première ministre du Québec — 300$
  • Jean-François Lisée, ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur — 250$
  • Nicole Léger, ministre de la Famille — 200$
  • Bertrand St-Arnaud, ministre de la Justice et Procureur général — 200$
  • Denise Beaudoin, députée de Mirabel — 100$
  • Denis Trottier, député de Roberval — 100$
« Libérez toutes les formes de beauté en puissance dans le génie natal, libérez les poèmes qui attendent l’heure de naître, afin qu’un jour prochain, dans ce petit pays redevenu libre et beau, un peuple sente, à en pleurer d’émotion, la joie et la grandeur de vivre. »
Lionel Groulx, 12 février 1936.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0