La Fondation Lionel-Groulx

  • Les ressources éducatives libres (REL) de la Fondation Lionel-Groulx dans Profweb

    Profweb, un organisme destiné à la promotion des ressources numériques utiles à l’enseignement et l’apprentissage au collégial publiait en octobre dernier sur son site web deux documents concernant les ressources éducatives libres (REL) de la Fondation Lionel-Groulx :

  • Figures marquantes de notre histoire — La Nouvelle-France : une troisième rencontre extraordinaire

    Hier soir, mercredi le 7 novembre 2018, se déroulait à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque la troisième grande rencontre sur l’histoire de la Nouvelle-France de la série Figures marquantes de notre histoire, organisée par la Fondation Lionel-Groulx de concert avec BAnQ et MAtv, et avec le soutien de Québecor, du Mouvement Desjardins, de la Fondation J.A. DeSève, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, du Fonds de solidarité FTQ et de Fondaction.

    Lors de cet événement qui fit à nouveau salle comble, l’historien Éric Bédard recevait Catherine Ferland, historienne spécialiste d’histoire culturelle, pour discuter de la vie et de l’époque de Jean Talon (1626-1694), le célèbre intendant de la Nouvelle-France. Manifestement habituée de communiquer en public et maîtrisant extraordinairement bien son sujet, Catherine Ferland a su raconter la vie et surtout la carrière d’un homme qui avait de grandes ambitions pour la Nouvelle-France du 17e siècle, peut-être même de trop grandes ambitions pour la métropole, jalouse de ses industries et protectrice de son marché intérieur. Le public ne manquait pas de questions pour celle qui publiera prochainement une biographie de Jean Talon aux Éditions du Septentrion.

    Cette extraordinaire grande rencontre était dédiée à la mémoire du premier ministre Bernard Landry (1937-2018), qui, comme Jean Talon, ne manquait pas d’ambition pour le Québec et son économie.

    Rappelons que la rencontre a été captée par MAtv et qu’elle sera diffusée en 2019. Rappelons également que le texte de Catherine Ferland sur Jean Talon sera publié prochainement sur notre portail.

    Pour plus d’information, consultez la section de notre portail consacrée à la série

  • La Fondation Lionel-Groulx perd un grand ami, le Québec un serviteur exceptionnel

    Le premier ministre Bernard Landry, membre de notre conseil d’administration depuis 2011 et grand mécène de notre fondation, est décédé hier, le 6 novembre 2018, à l’âge de 81 ans. Bernard Landry attachait une grande importance à la Fondation Lionel-Groulx, à son rôle et à ses actions. En tant que ministre des Finances et, plus tard, comme citoyen, il a fait preuve d’une grande générosité pour en assurer la pérennité. Nous perdons un grand ami et le Québec un serviteur exceptionnel.

    Bernard Landry est né à Saint-Jacques le 9 mars 1937. Il a étudié à l’Académie Saint-Louis à Saint-Jacques, au Séminaire de Joliette et à l’Université de Montréal où il fut diplômé en droit. Il a été admis au Barreau du Québec en juin 1965. Il a ensuite été diplômé en économie et finance à l’Université de Montréal puis il a poursuivi ses études à l’Institut d’études politiques à Paris. Il a été président du comité de fondation de l’Union générale des étudiants du Québec et président fondateur de l’Association générale des étudiants québécois en France. Il a également été officier d’infanterie de milice, membre de l’exécutif de fondation de la Ligue des droits de l’homme, de l’Association canadienne des sciences politiques et de l’Association du Barreau canadien. De 1964 à 1968, il fut conseiller technique au cabinet du ministre des Richesses naturelles, adjoint au directeur général de la planification du ministère des Richesses naturelles, coordonnateur pour le Québec du Conseil canadien des ministres des Richesses naturelles et chargé de mission au cabinet du ministre de l’Éducation. Il a pratiqué le droit à Joliette et à Montréal de 1969 à 1976. Il fut également fondateur et premier titulaire de la Chaire en mondialisation des marchés agroalimentaires de l’Université du Québec à Montréal.

    Élu député du Parti québécois de 1976 à 1985, il occupa plusieurs postes dans les cabinets de René Lévesque et de Pierre-Marc Johnson : ministre d’État au Développement économique, ministre délégué au Commerce extérieur, ministre du Commerce extérieur, ministre des Relations internationales, ministre des Finances. Réélu député du Parti québécois de 1994 à 2005, il assuma diverses responsabilités dans les cabinets de Jacques Parizeau et de Lucien Bouchard, notamment : vice-premier ministre, ministre des Affaires internationales, ministre de l’Industrie, du Commerce de la Science et de la Technologie, et ministre des Finances. Élu président du Parti québécois, il fut Premier ministre du Québec de 2001 à 2003, puis Chef de l’opposition officielle de 2003 à 2005.

    Il fut ensuite professeur au Département de stratégie des affaires de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l’UQAM et professeur invité à l’École polytechnique de Montréal.

    Bernard Landry fut par ailleurs lauréat du premier prix Louis-Joseph-Papineau en 2005 et du titre de Patriote de l’année 2006, Commandeur de la Légion d’honneur, grand-croix de l’Ordre de la Pléiade et décoré de l’Ordre du Mérite de la Bavière. Il fut élevé au rang de grand officier de l’Ordre national du Québec pour sa contribution exceptionnelle à la vie québécoise le 19 juin 2008. Il a également reçu le prix Pierre-Bourgault en 2008.

    Jacques Girard, président de la Fondation Lionel-Groulx, les membres du conseil d’administration, le directeur général, Pierre Graveline, et son équipe joignent leurs voix pour exprimer à sa compagne, Chantal Renaud, à sa famille et à ses amis leurs plus sincères condoléances.

  • RAPPEL — Jean Talon (1626-1694) : le mercredi 7 novembre, 19 h, à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque

    Nous vous rappelons que la troisième grande rencontre sur l’histoire de la Nouvelle-France de notre série Figures marquantes de notre histoire, avec l’historienne Catherine Ferland, et intitulée « Jean Talon (1626-1694) », aura lieu le mercredi 7 novembre 2018 à 19 h à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque.

    Pour assister à cette rencontre, les intéressés sont priés de réserver leurs sièges en ligne via le calendrier des activités de BAnQ.

    Pour plus d’information, consultez la section de notre portail consacrée à la série.


  • Mardi c’est Wiki à BAnQ : 6 novembre 2018

    Le premier mardi de chaque mois, des wikipédistes d’expérience donnent rendez-vous à tous ceux et toutes celles qui désirent apprendre comment bien contribuer à Wikipédia.

    Les objectifs de ces rencontres sont d’améliorer le contenu francophone de Wikipédia, d’augmenter le nombre des contributeurs d’ici, de tirer profit des ressources documentaires et professionnelles de BAnQ et de diffuser massivement la connaissance sur le Québec et l’Amérique francophone.

    La Fondation Lionel-Groulx vous invite à participer en grand nombre à la prochaine édition de cette activité, mardi le 6 novembre, de 18h15 à 21h00 à la Grande Bibliothèque (475, boul. de Maisonneuve Est, salle « La serre » au niveau 2).

    Sont habituellement présents pour animer l’atelier de formation, Mathieu Gauthier-Pilote de la Fondation Lionel-Groulx, Benoît Rochon de Wikimédia Canada, Ha-Loan Phan de l’Acfas, de même que deux bibliothécaires de BAnQ.

    Alors si l’histoire vous passionne et que la complexité de Wikipédia vous a jusqu’ici fait reculer, voilà votre chance !

    Plus d’informations :

    - fr.wikipedia.org/wiki/WP:BAnQ
    - banq.qc.ca/activites/wiki
    - commons.wikimedia.org/wiki/Commons:FLG

  • Le prix Jean-Éthier-Blais 2018 est décerné à Manon Auger

    JPEGLe prix de la critique littéraire Jean-Éthier-Blais 2018, doté d’une bourse de 3000 $ et décerné annuellement par la Fondation Lionel-Groulx à l’auteur du meilleur livre de critique littéraire paru au Québec pendant l’année précédente, portant sur la littérature québécoise de langue française et écrit en français, est attribué à Manon Auger pour son livre Les journaux intimes et personnels au Québec. Poétique d’un genre littéraire incertain (Les Presses de l’Université de Montréal).

    Le jury, présidé par le professeur Claude La Charité de l’Université du Québec à Rimouski et composé de François Ouellet de l’Université du Québec à Chicoutimi et de Josée Vincent de l’Université de Sherbrooke, a salué « une étude pionnière qui éclaire un corpus négligé et méconnu, les journaux intimes et personnels sur une longue période de l’histoire littéraire du Québec. En déconstruisant l’a priori négatif sur le journal, Manon Auger montre qu’il s’agit d’un genre littéraire à part entière. La rigueur de la méthode, la clarté du style tout comme la finesse d’analyse font de ce livre une référence précieuse. »

    Manon Auger est agente de recherche à l’UQAM, chargée de cours et chercheure. Elle a publié plusieurs articles sur divers journaux intimes québécois. Ses champs de spécialité sont la littérature québécoise, les écritures autobiographiques, ainsi que les enjeux de la littérature et de la création littéraire contemporaines.

    La remise du prix Jean-Éthier-Blais 2018 a eu lieu ce jeudi le 25 octobre en présence notamment de la lauréate, du président du jury, de Patrick Poirier, directeur général des Presses de l’Université de Montréal, et de Jacques Girard, président de la Fondation Lionel-Groulx.

    Pour en savoir plus sur le prix Jean-Éthier-Blais et les membres du jury 2018 :

    - Le prix Jean-Éthier-Blais

  • Lionel Groulx. Le penseur le plus influent de l’histoire du Québec de Charles-Philippe Courtois : des conférences en octobre et novembre

    Trois conférences concernant le livre Lionel Groulx Le penseur le plus influent de l’histoire du Québec de l’historien Charles-Philippe Courtois s’en viennent au cours des prochaines semaines :

    1. Conférence à la Société de généalogie de Vaudreuil-Cavagnial

    Le mercredi 24 octobre, 19h30, au Centre multisport (3093, boulevard de la Gare, Vaudreuil-Dorion).

    - Plus d’information : www.sgvc.ca

    2. Conférence à la Société historique des XI

    À l’invitation de la Société historique des XI, à Napierville, le mercredi 31 octobre.

    - Plus d’information : info@shxi.ca ou 450-245-1046

    3. Conférence à la Bibliothèque de Ste-Thérèse

    Le mercredi 14 novembre, 19h, à la Bibliothèque de Ste-Thérèse (150, boulevard du Séminaire).

    - Plus d’information : www.sainte-therese.ca

  • Jean Talon (1626-1694) : le mercredi 7 novembre, 19 h, à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque

    Nous vous rappelons que la troisième grande rencontre sur l’histoire de la Nouvelle-France de notre série Figures marquantes de notre histoire, avec l’historienne Catherine Ferland, et intitulée « Jean Talon (1626-1694) », aura lieu le mercredi 7 novembre 2018 à 19 h à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque.

    Pour assister à cette rencontre, les intéressés sont priés de réserver leurs sièges en ligne via le calendrier des activités de BAnQ.

    Pour plus d’information, consultez la section de notre portail consacrée à la série.


  • Vient de paraître : Infographies.quebec de l’historien Gilles Laporte

    JPEGL’historien Gilles Laporte, membre du conseil d’administration de notre fondation et porte-parole de la Coalition pour l’histoire, vient de faire paraître chez Septentrion un livre illustré remarquable qui s’intitule Infographies.quebec. Le Québec et son histoire d’un simple coup d’oeil.

    L’ouvrage comprend une série d’infographies sur l’histoire, la géographie, la population, l’économie, la culture, la politique, la consommation et même les sports au Québec, de ses origines à nos jours.

    Accompagnées d’un guide pédagogique, les 69 infographies de Gilles Laporte sont conçues pour le secondaire et le collégial, mais intéresseront certainement aussi le grand public désireux de revisiter notre histoire sous l’angle graphique.

    Pour plus d’informations :

    - septentrion.qc.ca

  • Lancement du livre Le pays qui ne se fait pas. Correspondance 1983-2006 d’Hélène Pelletier-Baillargeon et Pierre Vadeboncoeur

    JPEGMercredi le 10 octobre 2018, s’est tenu à la Fondation Lionel-Groulx le lancement du livre Le pays qui ne se fait pas. Correspondance 1983-2006 d’Hélène Pelletier-Baillargeon et Pierre Vadeboncoeur.

    À travers les dizaines de lettres et d’extraits de lettres de ce volume, deux intellectuels de gauche bien connus, engagés dans le combat pour l’indépendance du Québec depuis les années 1960, nous livrent les secrets d’une dialogue épistolaire de plus de 20 ans sur l’état politique, culturel et social du « pays incertain » pour lequel ils ont tant donné.

    Préparée par Marie-Andrée Beaudet et Jonathan Livernois avec la collaboration de François Ricard, cette édition de la correspondance amicale, franche et lucide de deux éminences grises du mouvement indépendantiste tombe à point au lendemain des élections générales québécoises d’octobre 2018, qui consacrent la marginalisation à la fois de l’option indépendantiste et de la gauche parlementaire.

    De nombreux invités étaient présents à l’événement, dont Pierre Graveline, directeur général de la Fondation Lionel-Groulx, François Ricard, éditeur aux Éditions du Boréal, Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, du vice-premier ministre du Québec Jacques-Yvan Morin, de Marie Vadeboncoeur, épouse du regretté Pierre Vadeboncoeur, de l’écrivaine Andrée Ferretti, de membres de la famille des auteurs et de nombreux invités.

    Pour se procurer le livre :

    - editionsboreal.qc.ca

Nous joindre :

261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6
Téléphone : 514 271-4759
Courriel : Cliquez ici

Nous suivre :

Actualité de l'histoire

Ressources éducatives libres

Le métro, véhicule de notre histoire

Figures marquantes de notre histoire

Dix journées qui ont fait le Québec