La noblesse de Nouvelle-France (Lorraine Gadoury)

Titre : La noblesse de Nouvelle-France. Familles et alliances

Auteur : Lorraine Gadoury (1956-)

Éditions : Montréal, Éditions Hurtubise HMH, 1991, 208 p.

Description : La Nouvelle-France a compté parmi ses habitants des personnes appartenant à la noblesse française. Qui étaient ces nobles ? Quelle place occupaient-ils au sein de l’élite coloniale ? Formaient-ils un groupe cohérent au sein de la société ? C’est à des questions de cet ordre que Lorraine Gadoury tente de répondre dans La noblesse de Nouvelle-France. Familles et alliances, ouvrage issu de sa thèse de doctorat de 1988 [1]. La démarche choisie par l’historienne consiste à mieux faire connaître un groupe social à l’aide de données démographiques : célibat et mariage, alliances, fécondité, mortalité, etc. Ce livre, écrit dans une langue accessible, plaira à ceux et celles qui veulent en savoir plus sur le « sang bleu » de la Nouvelle-France.

Références : Jean-Claude Dubé, RHAF, vol.47, n° 3, 1994, p. 433-435. ; Alain Laberge, RS, vol. 36, n° 2, 1995, p. 371-372. ; Geneviève Postolec, Archivaria, vol. 36, p. 248-250.

En ligne : (nil.)

Notes

[1] Lorraine Gadoury, Comportements démographiques et alliances de la noblesse de Nouvelle-France, thèse de doctorat (histoire), Université de Montréal, 1988, 393 p.

« Libérez toutes les formes de beauté en puissance dans le génie natal, libérez les poèmes qui attendent l’heure de naître, afin qu’un jour prochain, dans ce petit pays redevenu libre et beau, un peuple sente, à en pleurer d’émotion, la joie et la grandeur de vivre. »
Lionel Groulx, 12 février 1936.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0