7e rencontre : Armand Frappier (1904-1991)

Date : 28 mars à 19 h 00

Invitée : Yanick Villedieu, journaliste

Animateur : Éric Bédard, historien

Lieu : Auditorium de la Grande Bibliothèque

Titre de la rencontre : Armand Frappier (1904-1991)

Résumé de la rencontre :

Médecin et microbiologiste, Armand Frappier (1904-1991) a joué un rôle de premier plan dans la lutte contre les maladies infectieuses, notamment la tuberculose, dans les années 1930. Après être allé apprendre la fabrication du BCG, le Bacille Calmette-Guérin, auprès de ses inventeurs à l’Institut Pasteur à Paris, Armand Frappier produit et distribue le vaccin antituberculeux au Québec. Il fera la même chose avec d’autres vaccins, dont celui contre la poliomyélite, dans les années 1950. En 1938, il fonde l’Institut de microbiologie et d’hygiène de Montréal, qui porte aujourd’hui son nom et qui est intégré à l’Institut national de la recherche scientifique. Avec une poignée de ses contemporains, Armand Frappier aura été l’un des bâtisseurs de la communauté scientifique canadienne-française. Dire qu’il aura été « le Pasteur québécois » serait-il exagéré ?

Texte de l’invité :

Médecin et microbiologiste, Armand Frappier (1904-1991) est une « figure marquante de notre histoire » à plus d’un titre.

Il l’est pour son rôle de premier plan dans la lutte contre les maladies infectieuses, à partir des années 1930. Il produira plusieurs vaccins contre ces maladies, notamment le BCG (pour Bacille de Calmette et Guérin, les inventeurs du vaccin antituberculeux, à l’Institut Pasteur, à Paris) et, dans les années 1950, le vaccin contre la poliomyélite.

Figure marquante, il l’est aussi pour avoir créé, en 1938, l’une de nos grandes institutions scientifiques, l’Institut de microbiologie et d’hygiène de Montréal (devenu Institut Armand-Frappier en 1975, et aujourd’hui INRS – Institut Armand-Frappier).

Il l’est encore pour avoir été, avec une poignée de ses contemporains, l’un des bâtisseurs de la communauté scientifique canadienne-française, à une époque où la science et l’accès à cette modernité-là n’étaient pas la priorité des élites canadiennes-françaises.

Lire la suite

Aperçu de la rencontre :

Notes biographiques :

Journaliste, animateur et conférencier, spécialisé en science et en médecine, Yanick Villedieu est l’animateur, depuis 1982, de l’émission radiophonique d’actualité et de culture scientifiques Les années lumière, sur ICI Radio-Canada Première. Il est aussi un collaborateur régulier du magazine L’actualité depuis 1983, où il a publié plusieurs centaines d’articles en science, en médecine et en gastronomie. Il a publié des livres, dont Demain la santé (1976), La Médecine en observation (1991) et Un jour la santé (2002). Il a reçu de nombreux prix de journalisme, dont le Grand Prix des Radios publiques francophones, en 2006. Il a reçu un doctorat honoris causa de l’Université d’Ottawa en 2005 et le titre de Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2008.

« Un peuple ne se sépare pas de son passé, pas plus qu’un fleuve ne se sépare de sa source, la sève d’un arbre, de son terroir. »
Lionel Groulx, 29 juin 1937.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0