André Gladu

Biographie

JPEG - 304.7 ko
André Gladu, Festival de Mons, Belgique, 2005
Crédit photo : Anita Martin, photographe.

André Gladu (1945-) a fait des études en communication graphique à l’École des beaux-arts de Montréal, puis au London College of Printing, en Angleterre. On le retrouve par la suite à New York, au School of Visual Arts, puis à l’Université Columbia, où il étudie en cinéma-radio-télévision.

Il a réalisé plus de 40 films documentaires qui abordent plusieurs aspects de la culture des Québécois et des autres peuples francophones d’Amérique. Plusieurs de ces films ont été consacrés aux traditions musicales parce qu’elles sont dépositaires d’une partie de la mémoire collective. Il a également abordé des sujets tels la peinture, la prise de parole et la poésie. Dans le même esprit, il a traité de l’aventure de notre cinématographie et de nos liens avec les Acadiens, les Cadiens, les Créoles et les Métis.

Il a été producteur et cinéaste résident au Programme français de l’ONF. Il a donné plusieurs ateliers de formation sur son travail et des conférences sur ses sujets de films tant ici qu’en France et aux États-Unis. Cinéaste indépendant, il partage son temps entre la préparation d’une série sur la prise de parole vivante des jeunes poètes de Montréal La parole sauvage et la rédaction d’un journal de voyage sur sa découverte de l’Amérique francophone lors de ses nombreux tournages — Le Carnet des chantiers.

Distinctions honorifiques

Liste chronologique non exhaustive des distinctions honorifiques reçues par André Gladu :

1987

Prix Blue Ribbon pour le film Zarico (Itinérant - American Film and Video Festival, New York, États-Unis)

1991

Blaise d’Or pour le film Liberty Street Blues (Festival international du film de fête, Valbonne, France)

2009

Ordre des francophones d’Amérique (Conseil supérieur de la langue française)

2010

Prix Lifetime Achievement (Festival de films Cinema on The Bayou, Lafayette, États-Unis)

2011

Prix Aldor (Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise)

Filmographie

Liste chronologique des films d’André Gladu :

1972

Le reel du pendu, ONF, 1972, 57 min. (réalisation) — Moyen métrage documentaire sur la musique traditionnelle et les liens entre Acadiens, Québécois et Louisianais. (en ligne)

1974-1979

Le son des Français d’Amérique, Nanouk Films, 1974-1979. (conception, coréalisation) — Série de 27 courts métrages sur l’histoire et les traditions musicales des différentes communautés francophones en Amérique.

1976

La veillée des veillées, ONF, 1976, 95 min. (participant) — Long métrage documentaire de Bernard Gosselin sur la troisième édition des Veillées d’automne, un festival de musique traditionnelle présenté à Montréal.

1979

La Pointe du moulin, Nanouk Films, 1979, 32 min. (réalisation) — Moyen métrage documentaire sur la meunerie à vent.

1981

Les dompteurs de vent, ONF, 1981, 58 min. (réalisation) — Moyen métrage documentaire sur la meunerie à vent.

1983

Marc-Aurèle Fortin, Nanouk Films, 1983, 60 min. (réalisation) — Long métrage documentaire sur la vie et l’œuvre du peintre québécois Marc-Aurèle Fortin.

1984

Zarico, ONF et Nanouk Films, 1984, 58 min. (réalisation) — Moyen métrage documentaire sur la musique des Noirs créoles de la Louisiane. Prix Blue Ribbon décerné par le Itinérant - American Film and Video Festival, 1987, New York, États-Unis.

1986

Pellan, Films Vision 4, 1986, 72 min. (réalisation, scénarisation) — Long métrage documentaire sur la vie du peintre québécois Alfred Pellan

Noah, ONF, 1985, 10 min. (réalisation) — Court film-satellite tiré du tournage de Zarico

1986

Liberty Street Blues, ONF, 1986, 78 min. (réalisation) — Long métrage documentaire sur le jazz de la Nouvelle-Orléans. Blaise d’Or décerné par le Festival international du film de fête, 1991, Valbonne, France.

1993

Snooks, ONF, 1993, 20 min. (réalisation) — Court métrage documentaire sur Fird « Snooks » Eaglin, chanteur et guitariste de la Nouvelle-Orléans.

1994

Gaston Miron. Les outils du poète, Prod. du Lundi matin, 1994, 52 min. (réalisation) — Moyen métrage documentaire sur la vie et l’œuvre du poète québécois Gaston Miron.

1995

Le feu sacré, ONF et GPA Films, 1994, 78 min. (réalisation, scénarisation) — Long métrage documentaire sur les étudiants de l’École nationale de cirque de Montréal.

1996

La conquête du grand écran, ONF et Nanouk Films, 1996, 108 min. (réalisation, scénarisation) — Long métrage documentaire sur les 100 ans du cinéma québécois.

1997

Nos amours, ONF, 1997, 52 min. (coproduction) — Moyen métrage documentaire de Diane Beaudry sur le destin amoureux des hommes et des femmes d’aujourd’hui.

1998

Gilles Vigneault. Portager le rêve, Marchands de Rêves, 1998, 22 min. (réalisation) — Court métrage documentaire qui consiste en une entrevue avec le chansonnier et poète québécois Gilles Vigneault, en juin 1992, juste avant l’ouverture des États généraux du patrimoine vivant.

Rupture, ONF, 1998, 52 min. (production) — Moyen métrage documentaire de Najwa Tlili sur Fadhila et Roula, deux femmes immigrantes d’origine arabe violentées par leur mari. Mention spéciale - Prix du documentaire et Prix de l’originalité- de la Journées du cinéma africain et créole, Vues d’Afrique (en ligne)

1999

Le reel du mégaphone, ONF, 1999, 52 min. (production) — Moyen métrage documentaire de Serge Giguère sur Gilles Garand, musicien et homme engagé.

Femmes et religieuses, ONF, 1999, 97 min. (production) — Long métrage documentaire de Lucie Lachapelle sur la vie des milliers de femmes qui ont intégré des communautés religieuses depuis la fondation de la Nouvelle-France jusqu’à nos jours. (en ligne : volet 1 et 2)

Voyage au nord du monde, ONF, 1999, 52 min. (production) — Moyen métrage documentaire d’Hugo Latulippe sur Réal Bérard, peintre, sculpteur, cartographe et ... homme-canot. (en ligne)

2000

Aviature, ONF, 2000, 49 min. (production) — Moyen métrage documentaire de Bruno Boulianne sur les pilotes de brousse du Grand Nord québécois. (en ligne)

Libres courts, ONF, 2000, 181 min. (production) — Collection en deux volumes de sept courts métrages par jeunes sept cinéastes de la relève.

2001

Suzor-Côté, ONF, 2001, 52 min. (production) — Moyen métrage documentaire de Serge Giguère sur Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, peintre et sculpteur québécois.

Bacon, le film, ONF, 2001, 82 min. (production) — Long métrage documentaire d’Hugo Latulippe sur l’industrie du porc. (en ligne)

La danse du guerrier, ONF, 2001, 52 min. (production) — Moyen métrage documentaire de Marie Brodeur sur rituel des danses guerrières.

René Dumont. L’homme-siècle, ONF, 2001, 26 min. (production) — Court métrage documentaire de Richard D. Lavoie sur René Dumont, 97 ans, agronome et militant.

2002

Autour de Zom, ONF, 2002, 11 min. (coproduction) — Court métrage documentaire de Denis Chouinard sur l’œuvre du cinéaste Gilles Groulx.

Entretien en six temps avec Gilles Groulx, ONF, 2002, 63 min. (coproduction) — Long métrage documentaire de Denis Chouinard sur l’œuvre du cinéaste Gilles Groulx.

Hubert Reeves. Conteur d’étoiles, ONF, 2002, 52 min. (production) — Moyen métrage documentaire de Iolande Cadrin-Rossignol sur l’astrophysicien et grand vulgarisateur scientifique Hubert Reeves. (en ligne)

2004

Tintamarre. La piste Acadie en Amérique, ONF, 2004, 82 min. (réalisation, scénarisation) — Long métrage documentaire sur la lutte des Acadiens pour la survie de leur culture. (en ligne)

2005

Marron. La piste créole en Amérique, ONF, 2005, 85 min. (réalisation, scénarisation) — Long métrage documentaire sur la culture créole en Louisiane.

2013

Mitchif. L’esprit de Riel et Dumont, André Gladu - L’Oeil documentaire, 2013, 26 min. (production, réalisation) — Court métrage documentaire sur les Métis.

Sources

- ONF, « André Gladu », onf-nfb.gc.ca, 2012.
- André Gladu, « biofilmographie », avril 2011.
- André Gladu, « Partir en derouine... Un savoir de terrain », Une vision de l’esprit du lieu au Canada, ICOMOS Canada, 2008, p. 59-63.
- Pierre Chartrand, « André Gladu : cinéaste de notre musique traditionnelle », Bulletin Mnémo, janvier 2007.
- Éric Waddell, « La Franco-Amérique, une maison sans adresse civique : un entretien avec André Gladu », Vision et Visages : De la Franco-Amerique, Québec, Éditions du Septentrion, 2001, p. 143-160.
- Françoise Wera, « Entretien avec André Gladu », Ciné-Bulles, vol. 13, n° 4, 1994, p. 26-29.
- Jean-Pierre Bruneau, « André Gladu », Trad Magazine, 20 ??.

« Maître chez soi ! Grand mot qu’on ose enfin prononcer. Encore faut-il bien se rendre compte de ce qu’il sous-entend. [...] Ce serait, si je ne me trompe, être maître de sa politique, j’entends de son gouvernement, de son parlement, de sa législation, de ses relations avec l’étranger, ne pas subir, en ce domaine, de tutelle indue ; cela veut dire encore, être maître, dans la mesure du possible, à l’heure contemporaine, de sa vie économique et sociale, exploiter pour soi et non pour les autres, ses ressources naturelles, toutes ses ressources naturelles, posséder les moyens de financer son administration, ses institutions d’enseignement, de bien-être social ; ces moyens, ne pas être obligé d’aller les mendier chez qui que ce soit. Cela veut dire aussi, pour une nation trop longtemps colonisée, un ressourcement aux fontaines vives de sa culture... »
Lionel Groulx, 7 juin 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0