Accueil du site >Actualité >Publication de l’Atlas des élections au Québec de Pierre Drouilly

Publication de l’Atlas des élections au Québec de Pierre Drouilly

jeudi 5 juin 2014

La Fondation Lionel-Groulx est fière d’annoncer la parution sur son portail Internet de l’ouvrage inédit intitulé Atlas des élections au Québec du sociologue Pierre Drouilly.

Cet ouvrage de référence exceptionnel comprend un atlas de tous les résultats électoraux au Québec, au fédéral comme au provincial de 1792 à 2013, des tableaux statistiques sur les élections au Québec de 1867 à 2013 et un répertoire du personnel politique québécois de 1792 à 2013.

Rappelons que Pierre Drouilly est professeur retraité du département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal : il y a enseigné de 1971 à 2011 les méthodes quantitatives et statistiques de recherche, ainsi que la sociologie politique. Auteur de plusieurs ouvrages de référence en sociologie électorale et spécialiste de l’étude de l’opinion publique québécoise, il est bien connu par ses nombreuses interventions publiques dans les médias à l’occasion des consultations électorales.

Il est possible de télécharger les fichiers de l’atlas dans plusieurs formats : ODF, Ms Office et PDF.

Pour consulter l’ouvrage, suivre le lien :

atlas.fondationlionelgroulx.org

Partager cet articlePartager cet article URL doc
« Maître chez soi ! Grand mot qu’on ose enfin prononcer. Encore faut-il bien se rendre compte de ce qu’il sous-entend. [...] Ce serait, si je ne me trompe, être maître de sa politique, j’entends de son gouvernement, de son parlement, de sa législation, de ses relations avec l’étranger, ne pas subir, en ce domaine, de tutelle indue ; cela veut dire encore, être maître, dans la mesure du possible, à l’heure contemporaine, de sa vie économique et sociale, exploiter pour soi et non pour les autres, ses ressources naturelles, toutes ses ressources naturelles, posséder les moyens de financer son administration, ses institutions d’enseignement, de bien-être social ; ces moyens, ne pas être obligé d’aller les mendier chez qui que ce soit. Cela veut dire aussi, pour une nation trop longtemps colonisée, un ressourcement aux fontaines vives de sa culture... »
Lionel Groulx, 7 juin 1964.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0