Accueil du site >Histoire du Québec >Révélations sur le rapatriement constitutionnel

Révélations sur le rapatriement constitutionnel

JPEGDate : 5 juin 2013, 20 h 00

Lieu : Auditorium de la Grande Bibliothèque, Montréal

Conférencier : Frédéric Bastien, historien et professeur au Collège Dawson

Titre de la conférence : Révélations sur le rapatriement constitutionnel

Résumé de la conférence :

Depuis sa parution, le 8 avril dernier, l’ouvrage La bataille de Londres de l’historien Frédéric Bastien ne cesse de défrayer les manchettes. Fruit de près de huit années de recherche, les révélations du livre ont forcé la Cour suprême du Canada à revenir sur le rapatriement constitutionnel de 1981-82 et provoqué l’adoption d’une motion unanime à l’Assemblée nationale du Québec réclamant l’ouverture des archives canadiennes sur ces événements cruciaux. Mais quelles sont donc ces révélations ? Peut-on parler d’un « coup d’État » constitutionnel ? Ce sont à ces questions que l’auteur répondra durant sa conférence.

La soirée sera animée par Éric Bédard, historien et professeur à la TÉLUQ.

Notes biographiques :

JPEG - 318.8 ko
Crédit photo : Marie-Ève Lépine.

Frédéric Bastien, professeur d’histoire au Collège Dawson, est détenteur d’une maîtrise et d’un doctorat en histoire et politique internationale de l’Institut universitaire de hautes études internationales de Genève. Il détient aussi une maîtrise en administration publique de l’ÉNAP. En plus de commenter régulièrement l’actualité dans les médias québécois, il a œuvré pendant quelques années à l’Agence France-Presse au Canada. Il est l’auteur de plusieurs articles scientifiques et de trois ouvrages, soit Relation particulières (Boréal 1999), Le poids de la coopération : le rapport France-Québec (Québec-Amérique 2006) et La bataille de Londres (Boréal 2013).


Fondation Lionel-Groulx Bibliothèque et Archives nationales du Québec Chaire de recherche du Canada en mondialisation, citoyenneté et démocratie

« Chaque génération, depuis 1760, a dû mériter de rester française. Celle d’aujourd’hui ni celle de demain ne le resteront à un moindre prix. »
Lionel Groulx, 1952.
SPIP | | Plan du site | Crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0